L’INTREPID EST UN AMPLIFICATEUR
A TRANSISTORS TOTALEMENT
SYMETRIQUE POURVU DE CINQ CANAUX.
IL DELIVRE 100W PAR CANAL
SOUS 8 OHMS ET 200W SOUS 4 OHMS
ET DISPOSE D’ENTREES SYMETRIQUES ET SINGLE-ENDED.


Puissance Dynamique :

La plupart des amplificateurs audio domestiques ne disposent malheureusement pas de la puissance suffisante pour combler les amateurs sérieux de musique et de home cinéma.
L’Intrepid est capable de délivrer une puissance 100 Watts sous 8 Ohms, 200 Watts sous 4 Ohms et plus encore vers 2 Ohms. La dynamique instantanée de l’Intrepid lui permet de fournir encore plus de puissance subjective que ne l’indiquent ces mesures finalement proches de celles d’autres produits moins capables dans les faits. De plus l’Intrepid est doté de circuits différentiels totalement symétriques n’employant aucune contre réaction, fait rare dans le monde des amplificateurs multicanal.


Aucune contre réaction négative globale :

« Contre réaction » est le terme généralement employé pour décrire une architecture de circuits électriques qui accepte pour signal d’entrée une portion de son propre signal de sortie. Une contre réaction intervenant lors d’une étape unique est dite « locale ». Un flux de contre réaction englobant deux étages ou plus est dit « global ».

La contre réaction locale est monnaie courante dans les circuits analogiques. Elle permet une stabilisation, un réglage des étapes de calcul, une limitation des oscillations indésirables, une diminution de la distorsion et une protection des éléments délicats d’un éventuel dommage. La contre réaction locale est un retour quasi immédiat vers l’entrée, le délai est infime. L’Intrepid sait tirer profit de la contre réaction locale.
La contre réaction globale est communément utilisée afin de corriger la distorsion d’un amplificateur. Elle peut être employée pour stabiliser des circuits dont l’instabilité est inhérente à la conception. La contre réaction globale implique un délai (décalage temporel) significatif, qui s’explique par le nombre d’étapes à franchir avant de pouvoir retourner à l’entrée. Ce délai engendre une détérioration de l’image sonore, et une discordance dans le haut médium. Les effets audibles de la contre réaction globale sont variables en fonction de l’ampleur du phénomène et des circuits qu’elle corrige. (Voir aussi explications en détails dans la page consacrée au Dreadnaught II)

Presque tous les amplificateurs de puissance utilisent la contre réaction globale dans une large mesure. L’Intrepid n’emploie aucune contre réaction globale. Le résultat est un circuit propre, pur et rapide de son entrée à sa sortie.


Composants :

Seuls les composants répondants aux critères de qualité les plus strictes ont étés retenus pour l’Intrepid. Des capacités Wima sont utilisées exclusivement pour le couplage de puissance.

Des capacités électrochimiques Nichicon ont étés choisi pour le filtrage du courant en raison de leur caractéristiques audio et de leur longévité avérée. Les circuits imprimés sont en verre époxy de trois à quatre couches plaquées de cuivre afin supporter les hauts courants que peut délivrer l’amplificateur. Enfin l’Intrepid est doté d’un châssis antivibratoire magnifiquement réalisé dont l’aspect stylisé tranche radicalement avec les productions classiques.

Les commandes de l’Intrepid incluent, sur la face avant, un mode veille qui enclenche la sourdine et réduit les courants de tous les canaux au minimum requis pour les garder à température.

Cette commande peut également être activée via le jack de télécommande connectable à un appareil de contrôle comme le Casablanca, le Casanova ou encore le Generation VIII. Une connectique RS 232 permet aussi, reliée à un ordinateur ou autre appareil de contrôle domotique, d’activer les fonctions de l’amplificateur.


Différentiel et totalement symétrique :

En résumé, chaque module d’amplification incorpore deux lignes de circuits identiques pour chaque canal. Le signal de chacun des canaux suit donc deux chemins symétriques. Les signaux équilibrés arrivant à l’ampli sont gardés intacts. Les signaux single-ended sont équilibrés (symétrisés) dès le premier étage de gain.

Ensuite le signal est cloné en phase inverse et empreinte un chemin symétrique identique à celui de son original (les deux signaux de l’ampli actionnent le haut-parleur en mode push-pull). Alors que des discontinuités apparaissent au cours du chemin d’amplification, elles sont purement et simplement éliminées au moyen d’un circuit « Symétrique Différentiel ». En effet, puisqu’à l’origine les signaux + et – étaient strictement identiques, tout ce qui n’est pas exactement identique entre les deux signaux à la fin du circuit est éliminé afin de retrouver l’intégrité du signal d’origine, mais amplifié.

Les autres manières de traiter les irrégularités inhérentes aux circuits non différentiels sont plus grossières et beaucoup moins efficaces dans la mesure ou elles laissent des artéfacts présents dans le signal ainsi que des anomalies de phase qui dégradent la précision spatiale ou certaines distorsions d’inter modulation qui contaminent le son et lui confèrent un timbre peu convaincant.

Malgré tout, beaucoup d’amplificateurs réputés sont équipés de connectiques d’entrée XLR à même de recevoir des signaux symétriques, mais la seule présence de ces entrées « symétriques » ne garantie aucunement que l’amplificateur lui-même soit doté de circuits symétriques. Il suffit en effet de désymétriser l’entrée pour attaquer des circuits non différentiels. Les amplificateurs munis de vrais circuits symétriques se font rares pour la simple raison qu’ils nécessitent environ deux fois plus de composants que les amplificateurs conventionnels.

INTREPID - SPECIFICATIONS TECHNIQUES :
ENTREE : Audio Analogique
1 Single-ended (RCA) par canal 1 Balanced (XLR) par canal.
Impédance d’entrée :
50 Kohms Single-Ended ou Symétrique, chaque phase.
Sensibilité d’entrée : (Single-Ended) 1.5V RMS pour 100W sous 8 ohms.
(Balanced) 0.75V RMS pour 100W sous 8 ohms.
Gain : (Single-Ended) 25.5dB (19x).
(Symétrique) 31.5dB (38x).
Polarité :

(Single-Ended) Sans inversion de phase.
(Symétrique) Pin-2 = Positif, Pin-3 = Négatif pour sortie non inversée.

SORTIES : Audio Analogique
1 sortie équilibrée (Symétrique XLR) par canal.
I/O RS232 : 1 DB9 et 1 connecteur RJ45.
Modes/Sécurités : Standby: Tous les canaux sont muets et les courants de repos sont réduits à 40%.
Thermique: Si un ou plusieurs canaux ont surchauffé l’ampli commute en Stand-by automatiquement.
Puissance de Sortie : 8 ohms - un canal activé 100 W (donnée) 130 W (réelle)
8 ohms – cinq canaux actifs 100 W (donnée) 115 W (réelle)
4 ohms - un canal activé 200 W (donnée) 210 W (réelle)
Réponse en Fréquences : -3dB à pleine puissance) 0.9 Hz - 350 KHz.
THD+Bruit : <2%
Rapport Signal Bruit : non pondéré >100dB
DIVERS
Puissance nécessaire : 117 VAC, 7.7 ampères; 230 VAC, 4 ampères; 50-60 Hz; à pleine puissance sur tous les canaux
Puissance consommée : 80W en Standby; 100W en marche; 900W pleine puissance.
Trigger d’entrée : 5-12 VDC Pulse entre 1 et 500mS.
Dimensions :
Largeur 448 x Hauteur 159 x Profondeur 521 mm
Poids : Appareil seul 26.3 Kg
Emballé 29 Kg
Temp Maximale : Interne : 80° C
Pièce : 55° C

Bancs d’essai :

Journaliste Bill Roberts « Enjoythemusic.com » :
“La chose qui vous impressionne le plus avec l’Intrepid c’est l’équilibre. Tous les haut-parleurs sonnent “vrais". La sensation d’air et de présence obtenue surpasse nettement ce que nous avions l’habitude d’entendre avec d’autres amplificateurs. Le naturel du son est étonnant et la dynamique aussi. “...Hautement recommandé pour le prix..."
http://www.enjoythemusic.com/magazine/equipment/0103/thetaintrepid.htm


Kalman Rubinson “Stereophile Magasine” :

l’extrême aigu révèle les voix et les instruments avec une précision et une présence délectable… L’Intrepid fournit à nos enceintes tout le grave qu’elles peuvent supporter et rend les sources multicanal plus vivantes et plus réalistes qu’à l’habitude… La clarté, l’équilibre et la tonalité sont d’une classe à part et font de l’Intrepid l’un des amplificateurs les plus subtils et transparents que j’ai jamais écouté. » Stereophile - July 2002


Ken Kessler Hi-Fi News :
“Aaah, extase !! ... J’en suis arrivé à me dire que le DVD-A n’était pas si mal finalement… » « Mon verdict ?? Disons juste que j’achète un Intrepid.”
http://www.thetadigital.com/reviews/intrepid-hifinews-1.htm