< Retour Produits

FEMTO 140 CLOCK

Une horloge aux performances exceptionnelles

Dans l’audio numérique, tout est question de synchronisation. Plus l’on recule les limites de précision d’une horloge, meilleur est le réalisme sonore à l’écoute. Avec la Femtosecond Galaxy Clock nous avons repoussé les limites au maximum, celles du prix aussi. La Femto 140 accomplit l’essentiel de ce que réalise la Galaxy Clock avec quelques soucis d’économie dans la fabrication.

Réaliser une horloge conçue pour le monde de l’audio : voici la seconde horloge au monde dédiée aux applications audio et conçue pour cela. La première était la Galaxy Clock… Tous les autres circuits de synchronisation disponibles sur le marché reposent sur des horloges conçues pour les télécommunications et adaptées à des fréquences totalement différentes de celles qu’implique l’audio. Leur performance dans des applications audio est nettement dégradée et le jitter élevé.

Tout commence avec un matériau cristallin. Le cristal est connu pour résonner à une fréquence précise depuis des centaines d’années. Depuis nous avons perfectionné notre connaissance sur l’oscillation d’un cristal. Lorsque le bon cristal est parfaitement coupé de la bonne façon et qu’on lui permet de résonner à la bonne température, une horloge d’une précision sans précédent est créée. 140 Femto seconde de jitter représente environ un dixième de picoseconde, il s’agit d’une nouvelle espèce d’horloges fondée sur un nouveau cristal, un nouveau circuit et une nouvelle mise en oeuvre.

La Femto 140 s’installe à l’emplacement prévu à cet effet dans tous les modèles de DAC IV pour un gain en musicalité immédiat. Une horloge de haut niveau accentue la perception de la véritable nature de la musique originale. Avec cette horloge, un DAC IV révèle la délicatesse et la densité harmonique avec une finesse et une précision inégalée auparavant. La congestion des harmoniques qui se traduit en duretés pour donner un son numérique est tout simplement absente.

La capacité à reproduire l’espace sonore est intimement liée à l’expression parfaite des informations harmoniques. Grâce à l’exceptionnelle précision que procure notre horloge, l’espace sonore est retranscrit avec un niveau de réalisme jamais atteint auparavant. L’expérience auditive qui en résulte est relativement difficile à décrire ou à imaginer.

Le problème de la quantification du son est que les résultantes sonores agissent sur un autre registre que par exemple la performance intrinsèque d’un DAC. Se présentent donc deux vecteurs qui sont d’ordres différents et non corrélés, l’un concerne l’alignement temporel et l’autre la précision du décodage données/amplitude électrique.
Le filtre numérique, le sur échantillonneur et l’horloge concernent tous l’alignement temporel ou la synchronisation. Les DAC, Platinum, Signature ou Diamond, déterminent la précision ou l’exactitude de l’information décodée. L’horloge aura un impact sur chacun des trois modèles de DAC que nous proposons mais ne transformera pas un Platinum en Diamond. Pour être totalement sincères, plus la précision du DAC est élevée et plus l’amélioration sera ressentie à l’écoute.
Aussi, l’influence de l’horloge dépend largement de ce qui a le plus d’importance pour l’auditeur. Celui qui souhaite pousser l’expérience jusqu’à ressentir les mouvements d’un violoniste et de son violon ou avoir l’impression que telle cymbale est là devant soi ou plus généralement de s’immerger « visuellement » dans la prestation musicale accordera de l’importance à une horloge de très haute précision. Celui qui n’en ressent pas le besoin mais place davantage d’importance à la sonorité générale, la tonalité ou la musicalité pure n’en n’aura sans doute pas l’urgent besoin.

Les mesures de la femto 140 clock

MMesurer une horloge est particulièrement délicat et subjectif au point que la comparaison des mesures de différentes horloges est pratiquement impossible. Chaque fabricant met en exergue le minimum de jitter qui est représenté par l’erreur d’intervalle de temps illustré dans le schéma ci-dessous. Cette erreur étant grandement dépendante de la fréquence, elle est souvent mesurée et reportée pour les hautes fréquences, là où l’horloge est la plus performante. Il n’est donc pas fait mention du jitter aux plus basses fréquences où les horloges sont moins performantes, précisément dans le domaine de la bande audio.

Une mesure plus compréhensible serait le bruit de phase qui souligne le jitter de l’horloge dans la bande de fréquences. Il s’agit de regarder les effets indésirables de l’horloge à différentes plages de fréquences éloignées de la fréquence primaire de l’horloge. Les lignes rouges du schéma ci-dessous représentent le bruit à 1kHz au-delà de la fréquence de base. Cette indication est plus représentative de la performance audio pure.

L’Horloge Femto 140 présente justement des performances exceptionnelles en termes de bruit tout en garantissant un taux de jitter, au pire des cas 1Hz au-delà de la fréquence idéale de l’horloge, de 140 Femto seconde ou 0.140 Picoseconde. Nous admettons que cette mesure est relativement difficile à croire c’est pourquoi nous souhaitons partager quelques idées au sujet des mesures :

De la même manière que lorsque nous avons atteint de toutes nouvelles performances avec le DAC à échelle, le filtrage 32x, le sur échantillonneur 32bit 384kHz ou encore avec notre entrée USB à 384kHz, nous sommes parvenus à développer un circuit totalement différent lors de la conception de cette horloge.
Un niveau de jitter aussi faible est très complexe à mesurer et, de toute évidence, les mathématiciens pourraient discuter pendant des années de la méthode la plus exacte à suivre et des résultats obtenus.
Dans les faits cette horloge procure une amélioration considérable de la performance sonore et c’est ce qui compte car nous n’avons jamais visé un objectif de performances mesurées mais un objectif de performance sonore. Nous publions ce que nous mesurons avec nos méthodes et nous pensons qu’elles sont précises bien qu’il existe une vaste gamme de techniques différentes notamment en termes de niveau de signal et de fréquence (nous employons le 25MHz alors que la majorité des horloges fonctionnent à 10MHz). L’important est que tous les connaisseurs qui pourront mettre en doute ces spécifications seront unanimes pour admettre que le plus important dans une horloge n’est pas l’horloge elle-même mais l’endroit où elle est placée et comment sont signal est transmis et reçu par les DAC.
Le potentiel de jitter induit par ces deux étapes excède largement le jitter de l’horloge et une implantation mal réalisée peut conduire à un jitter à la sortie du DAC environ 1000 fois supérieur à celui de l’horloge. Nos DAC ont été conçus dés l’origine avec cette horloge à l’esprit et l’implantation est véritablement optimale.

 
© AudioFocus 2010