DATA CD IV
 

MSB veut et doit rester leader dans l’industrie de la lecture audio numérique. Nous avons réalisé le premier lecteur de CD utilisant un DAC à échelle au début des années 1980. Puis nous avons mis sur le marché le premier lecteur AC3 et le premier laser disc THX dans les années 90. Plus récemment notre technologie XPORT a ouvert la voie à la haute définition par support SACD et nous fûmes enfin les premiers au monde en 2007 avec deux ans d’avance à offrir une lecture numérique « bit perfect » sur dock iPod avec le iLink.
Aujourd’hui le transport MSB Platinum DATA CD IV sera le premier lecteur au monde capable de lire des CD et DVD (bientôt Blue Ray Discs) contenant des fichiers audio de haute définition jusqu’à 32bit 384kHz. Plus que d’un véritable lecteur, il s’agit d’un extracteur de données capable d’envoyer un signal digital originel, non corrigé, non reconstruit, sans jitter vers un convertisseur audio numérique. Il s’agit, l’air de peu, d’un exploit quasiment sans précédent qui doit permettre à la lecture des disques optiques de prendre sa véritable dimension musicale.
Cette opération est accomplie d’une manière assez différente des autres lecteurs classiques ou à mémoire. Une mécanique DVD informatique haute vélocité est utilisée pour lire le disque encore et encore jusqu’à ce que le moindre bit de donnée du moindre échantillon (16 à 32 bit de données dans 44100 à 384000 échantillons par seconde !!) soit lu, et correctement lu, sans laisser de place à la correction d’erreur qui intervient plusieurs millions de fois par CD lors d’une lecture classique en temps réel. Ainsi, plutôt que d’interpoler des données perdues à la lecture comme font les autres lecteurs enlevant beaucoup de douceur et de naturel à la reproduction, le DATA CD effectue une lecture « bit perfect » comme un ordinateur lit un disque de données informatiques dont il n’est pas envisageable de perdre un seul bit au risque de compromettre la totalité du fichier. N’oublions pas que les codes de correction d’erreur contenus sur le support CD sont infiniment moins puissants et efficace que ceux contenus dans des fichiers de données informatiques !
Dans le DATA IV, aucune relation n’est maintenue entre l’entrée et la sortie du lecteur. A la différence d’un lecteur classique, vous n’écoutez jamais directement les données du disque optique. A lieu de cela les données sont extraites du support, stockées dans une mémoire très sophistiquées préservant l’intégrité des données puis réassemblées et synchronisées en utilisant une horloge de haute précision ultra stable.
Les résultats sont remarquables. En comparaison avec tous systèmes de lecture standard le DATA CD IV offre une qualité de son véritablement supérieure pour tout auditeur et dans tout système. Ce transport libère véritablement la musicalité jusqu’alors cachée de vos CD.


LE DATA CD IV possède quelques particularités uniques :
Tout d’abord il emploie une mécanique CD-DVD ROM totalement grand public issue du monde informatique. La qualité de la mécanique à proprement parler n’a plus aucune importance car ce n’est plus elle que vous écoutez ! Elle doit être capable d’extraire l’intégralité des données du disque optique CD ou DVD, point à la ligne. Tout le reste est accompli par l’électronique de haut niveau incorporée dans le DATA CD. Cette mécanique est facile à installer, à remplacer, et comme il s’agit du seul composant fragile d’un lecteur vous apprécierez de pouvoir le trouver n’importe où, pour de longues années, à un prix parfaitement dérisoire. Le faible coût de ce composant explique aussi le faible prix de notre DATA CD et nous vous recommandons de changer cette mécanique au moindre signe de faiblesse ou d’en stocker toujours une de rechange. Au fur et à mesure que de nouvelles mécaniques apparaîtront sur le marché, il sera facile de les acquérir et de les essayer ; c’est ce qui garantit à cet appareil une durée de vie sans limite.
Une autre fonctionnalité unique de ce transport MSB est sa capacité à lire des fichiers de haute définition issus du monde informatique sans utiliser d’ordinateur. Non seulement le DATA CD peut lire les DVD contenant des fichiers .wav en 24bit 176kHz ou 192kHz disponibles sur le marché (Reference Recordings ou Chesky Records par exemple) mais il est aussi capable de lire un DVD gravé de fichier .wav d’un définition allant jusqu’à 32bit 384kHz. A l’heure où ce texte est rédigé aucun autre système de lecture audio classique ou informatique au monde n’est capable de lire des fichiers audio de 32bit 384kHz. Des fichiers informatiques gravés sur CD ou DVD peuvent être lus comme de simples CD. En revanche les DVD Audio et Vidéo ne sont pas lus par le DATA IV.

Le DATA CD IV est simple, élégant, facile à utiliser et profite du nouveau châssis développé pour le Platinum DAC IV comprenant le système de suspension MSB Isorack Damping Feet, l’écran de contrôle et de paramétrage ainsi que la télécommande en aluminium et les options pouvant s’ajouter.


LES FICHIER .WAV HAUTE DEFINITION
Le futur de l’audio se trouve certainement dans la haute définition, supérieure à celle du CD qui est limitée. Pour que le l’audio numérique surpasse la musicalité du vinyle et atteigne celle de la bande master, une plus grande longueur numérique et un échantillonnage supérieur serait nécessaire. Le 24bit 96kHz est un minimum pour la haute définition et un échantillonnage supérieur (384kHz) serait véritablement souhaitable. Cette définition accrue fait désormais irruption dans nos vies et dans notre monde. Le .wav est un format non compressé ouvert au public, pouvant supporter des fichiers de très haute résolution et de plus en plus adopté par les labels de disques comme format de choix. Le défaut du .wav est que, jusqu’à l’introduction de lecteurs de données, nous reposions sur un ordinateur pour lire ces fichiers sur un disque ou à partir d’un téléchargement. Et les ordinateurs sont connus pour ne pas lire et jouer les fichiers en bit à bit.
Le DATA CD IV peut lire ces fichiers directement d’un DVD (acheté ou gravé) et offrir un signal sans jitter au convertisseur. La lecture « bit à bit » ou « bit perfect » aussi n’était possible qu’à partir d’un fichier informatique sur un ordinateur. Les corrections d’erreur en audio sont prédictives et ne font que deviner ce qui aurait dû être lorsque le faisceau laser manque de lire des données, ce qui se produit plusieurs millions de fois par CD en général. Le DATA CD lit et relit de toutes les façons possibles le passage erroné jusqu’à obtention de l’information juste, il a tout le temps grâce à sa mécanique cent fois plus rapide qu’une mécanique CD et grâce aussi à sa très grande mémoire tampon.


SYNCHRONISATION DE SORTIE
Tout ce travail pour garantir une lecture bit perfect serait vain si la sortie numérique n’était pas parfaitement synchronisée au moyen d’une horloge asynchrone ultra stable. Une horloge asynchrone signifie simplement que l’horloge maîtresse est absolument indépendante du lecteur optique. Dans un lecteur standard l’horloge est synchronisée avec la mécanique de lecture. Cela signifie que tout repose sur une mécanique tournante avec tous ses systèmes de correction pour fournir au DAC un signal d’horloge ultra stable et ultra précis. Ceci ne fonctionne pas et ne présente aucun caractère de stabilité.
Ici est le problème, Les lecteurs optiques changent constamment le rythme auquel les données sont acquises du CD. Parfois elles viennent plus vite et parfois moins vite que la vitesse fixe d’une horloge asynchrone. Notre mémoire étendue permet d’absorber toutes les variations de la mécanique de lecture et nourrit l’horloge de manière parfaitement continue.


LE SUR ECHANTILLONNAGE
Cette fonction est une option proposée sur le DATA CD IV. Les DAC MSB incluent généralement ce circuit et nous ne recommandons pas d’appliquer ce traitement dans le transport. En revanche pour une utilisation avec les autres DAC, vous profiterez généralement d’une amélioration conséquente. Cependant il est important de savoir que l’upsampling n’est pas un bouton magique qui fait gagner à tous les coups. Le signal est sur échantillonné avant son arrivée dans le filtre numérique du DAC et différents filtres numériques sont utilisés pour différents échantillonnages d’entrée. La plupart des DAC fonctionneront mieux avec un signal d’entrée sur échantillonné à la fréquence adaptée au type et à la résolution du filtrage numérique interne. Notre option offre la possibilité de définir précisément la longueur du mot numérique et la fréquence d’échantillonnage souhaités en sortie. Si vous lisez un fichier HD vous pourrez le « downsampler » pour l’adapter à votre DAC, pour les autre formats vous pourrez les « upsampler » au format de votre DAC.

 

LA MECANIQUE DE LECTURE
La m écanique est le composant clef d’un transport et depuis plus de vingt ans que nous concevons ces appareils nous avons toujours trouvé une façon de dépendre le moins possible de la qualité de la mécanique employée. Cette nouvelle approche employée dans le DATA CD nous permet enfin de nous affranchir totalement de la qualité et de la fiabilité de la mécanique utilisée. Nous avons choisi ce que nous pensons être la meilleure mécanique disponible actuellement mais rien n’est infaillible et si vous adoptez une autre mécanique n’ayez pas peur de voir comment elle sonne. Il suffit qu’elle soit S/ATA CD ROM car son unique fonction dans cet appareil est exactement la même que dans un ordinateur c’est à dire collecter les données. Aussi longtemps que la mécanique accomplit sont travail, la technologie et les circuits embarqués dans ce transport sauront quoi faire des données collectées dès qu’elles sont collectées.

 

L’ALIMENTATION
LE DATA CD IV requiert une alimentation externe 12 volts. Il peut s’agir d’une alimentation portable de qualité médicale que nous proposons en supplément ou bien de l’alimentation externe développée par nos soins. Cette dernière est disponible dans un châssis d’alimentation MSB dédié ou peut être incorporée dans une des trois alimentations proposées avec le DAC IV.

 

 
© AudioFocus 2010